Réunion publique hier soir à Château-Chinon après une après-midi de rencontre avec les habitants et les commerçants

Un bilan partagé après plus de vingt ans de socialisme : perte d'habitants et d'emplois, désertification des bourgs ruraux, fermeture de commerces, difficultés et suicides d'agriculteurs (un record en Bourgogne en 2016, hélas), des professionnels de santé de plus en plus rares et éloignés, des élus que l'on ne voit que quelques semaines avant une élection (excepté les maires).

Un projet partagé et précisé : avant tout du haut débit pour familles et vie professionnelle, avec beaucoup de critiques sur le choix, coûteux et inopérant pour les écarts, de la fibre; besoin d'une politique de tourisme efficace qui fasse connaître la Nièvre à 2 h 1/2 de Paris avec ses trésors naturels et culturels, plutôt qu'une tour en bois d'où voir le Mont Blanc alors que les chemins de randonnée du Morvan ne sont pas fléchés; du soutien au développement des entreprises locales et à la création de nouvelles pour que les cas isolés de Parisiens s'installant au vert avec leur activité deviennent plus nombreux; des habitants pour nos écoles, nos commerces, nos artisans, et conserver nos services publics; une volonté d'avoir des élus ancrés dans le territoire, honnêtes et travailleurs

Beaucoup d'inquiétudes aussi sur les derniers actes du gouvernement : déplacement du procureur en charge de l'affaire Ferrand (à Dijon ! merci ), fuites dans la presse nationale sur des projets radicaux de Loi travail qui pourraient sortir après le 18 juin, inquiétudes concernant la CSG, indignation concernant la décision de faire décider des Taps par les collectivités locales, incompréhension face à des plaisanteries arrogantes qui relèguent une partie des Français (ou des Comoriens) dans une humanité de second rang, un grand flou sur les questions de société (mais un soutien à la GPA)

Une volonté partagée de contribuer au succès de la France , et donc de son gouvernement, dans la plus grande vigilance sur nos Valeurs de droite : défense et développement des territoires ruraux, de leurs talents et de leurs ressources. la Nièvre terre exportatrice de produits de qualité veut continuer de produire, en recevoir le juste prix, garder ses bourgs, commerces et services, recouvrer son dynamisme et sa fierté de la Loire au Morvan. Une volonté d'avoir un représentant compétent et audacieux, qui porte la ruralité à l'Assemblée et notre vision de l'Europe des Peuples.